Back to homepage
15 janvier 2018

Dans Coaching

Courir avec un rhume : bonne ou mauvaise idée ?

Courir avec un rhume : bonne ou mauvaise idée ?

Courir ou ne pas courir ? Telle est la question quand les microbes ont eu raison de nous ! 

La grippe a atteint son pic en Belgique cette semaine. Difficile dans ces conditions de ne pas succomber aux microbes. Si certains seront cloués au lit avec l'impossibilité totale de s'entraîner, d'autres s'en sortiront mieux avec un bon rhume et l'envie irrésistible d'enfiler leurs baskets ! Mais est-il conseillé malgré tout de courir? La réponse divise les spécialistes.

La modération, le maître-mot

Même un simple rhume demande à votre corps beaucoup d'énergie pour guérir. Si vous faites du sport, une partie de cette énergie sera "gaspillée" dans votre effort et vous mettrez beaucoup plus temps à retrouver la forme. Pire, vous risquez de vous sentir encore plus mal après votre course. Certains estiment cependant qu'un sport exercé de manière modérée pourrait aider à la guérison.

"Des études ont montré que les personnes souffrant de rhume qui se lèvent se bougent se sent réellement mieux. Si vous allez trop loin cependant, comme une activité courte mais extrême ou un surentraînement, cela peut affaiblir votre système immunitaire. Un rhume qui s’attarde plus longtemps que la normale, pourrait créer des conditions propices à une sinusite bactérienne", a récemment rappelé  le Dr Daryl Rosenbaum, directeur de la médecine sportive à la Wake Forest University School of Medicine.

Le test du cou

Bonne nouvelle, il existe un moyen de savoir si vous êtes aptes ou non à faire un entraînement: il s'agit du "test du cou". La règle est simple, si vos symptômes se situent au-dessus du cou (nez bouchés, maux de tête, gorge irritée). Il n'y a, à priori, pas de problème pour entamer une course. Il est conseillé cependant de modérer votre effort et de bien vous hydrater tout au long de l'entraînement.

Par contre, si vous avez des difficultés pour respirer, la poitrine congestionnée, les muscles engourdis ou encore de la fièvre, on dépasse alors le simple rhume. Le mieux est de rester bien au chaud et d'éviter tout effort jusqu'à la disparition complète de ces symptômes.

Suivez-nous sur

Autres actualités

Notre newsletter

Un email par semaine avec des astuces coaching, des bons plans de récolte et les infos pratiques.