Back to homepage
20 mai 2018

Dans Coaching

Trail : conseils pour bien gérer les descentes

Trail : conseils pour bien gérer les descentes

Les variations de terrain et de dénivelés font à la fois le bonheur et le malheur des trailers. Contrairement aux idées reçues, une descente s'avère souvent plus éprouvante qu'une montée. Il est donc essentiel de bien l'amorcer sous peine de mettre votre course en péril.

Si le trail demande une bonne préparation physique, ce n'est pas pour rien. Passer d'un dénivelé positif à un dénivelé négatif demande en amont un bon renforcement musculaire afin de limiter les traumatismes. Non seulement, en sortant d'une montée, les muscles sont déjà plus fatigués mais en plus pendant une descente, les quadriceps sont beaucoup plus sollicités. Inutile donc de préciser que sans un bon entraînement le risque de blessures est grand.

La bonne posture

Lorsque vous entamez une descente, pensez à adopter directement la posture adéquate. Ne vous penchez surtout pas en arrière, non seulement vous allez épuiser vos muscles mais en plus vous allez ralentir votre rythme et crisper tout votre corps. L'idéal est de se pencher légèrement vers l'avant, de garder une bonne souplesse dans le haut du corps. Plus vous serez relâché, plus la descente sera aisée. Tout comme pour les montées, pensez également à regarder loin devant vous et non juste vos pieds ! Cette perspective vous permettra de mieux appréhender le terrain.

La bonne allure

Adopter la bonne posture, vous permettra aussi de maîtriser votre allure. Exit les grandes enjambées et les foulées bondissantes, en descente on mise sur les petits pas rapides en gérant bien l'appui sur le devant du pied. Descendre sur les talons est, en effet, le meilleur moyen de vous tordre la cheville.

L'entraînement

Si l'entraînement en côte est indispensable pour la préparation d'un trail, vous l'aurez compris, les descentes ne sont surtout pas à négliger ! Outre les exercices de renforcement musculaire, pensez à varier les terrains lors de vos sorties. Ce travail spécifique a l'avantage de bien préparer vos pieds et vos chevilles. Intégrez ensuite progressivement des dénivelés négatifs en mettant en pratique nos conseils. Et puis, comme toujours, ne négligez pas les phases de récupération !

Bon entraînement !

Suivez-nous sur

Autres actualités

Notre newsletter

Un email par semaine avec des astuces coaching, des bons plans de récolte et les infos pratiques.